Tant de Silences..!

 
Noté 5.00 sur 5 basé sur 7 notations client
(8 avis client)

18.00

Tant de Silences..!

Roman par
Philippe De Riemaecker

Les premiers, tournant le dos à la révolution, traversent l’Iran à pied.

Les seconds, concierges dans un couvent, sont témoins d’étranges phénomènes.

Les derniers se préparent au deuil. Il n’existe aucune raison pour que ces destins se croisent et pourtant !

Une écriture sobre, élégante,
rattrapée par l’actualité.

Philippe De Riemaecker

C’est par la poésie que Philippe De Riemaecker se fait connaître. Il rédige quelques textes destinés à la chanson française, deux pièces de théâtre avant de se lancer dans l’écriture romanesque. Le premier roman de l’auteur, « Quand les singes se prennent pour des dieux », reçoit en 2014 le prix du salon du livre de Mazamet.

Présentateur de l’émission culturelle LES FRUITS DE MA PASSION, sa notoriété dépasse largement nos frontières.

Vous pouvez suivre les Podcasts de ses émissions en cliquant sur ce lien.

Téléchargez un extrait

ebook

UGS : PDR-Silences Catégorie : Étiquettes : , , , ,

Description

Tant de Silences..!

Roman par
Philippe De Riemaecker

Pour vous mettre dans l’ambiance, écoutez la Bande Originale du Livre :
Inès – Made in Duke & TBS
  • Genre : Roman
  • Nombre de page : 376
  • Dimension : A5
  • ISBN : 979-10-96004-33-1
  • Date de parution : Septembre 2016

Interview de Philippe de Riemaecker :


 

8 avis pour Tant de Silences..!

  1. Note 5 sur 5

    De krévir

    Excellent livre. Excellent auteur. Merci !

  2. Note 5 sur 5

    Cl d

    Très belle ecritur

  3. Note 5 sur 5

    Delruelle

    Ce livre est superbe, bravo

  4. Encre Rouge

    Critique du Blog d’Aloys

    Je commence cette fiche de lecture, par cette conviction que je porte et que Philippe de Riemaecker confirme, sans brusquerie, sans imposer, par un défilement de trois vies sur trois sites, marquées par leurs différences, et pourtant si semblables : l’être humain où qu’il soit, où qu’il vive porte les mêmes peurs, les mêmes passions, les mêmes objectifs (vivre ou survivre…).

    Ces trois destins se déroulent dans des univers particuliers d’une beauté dépeinte par une plume poétique. Les descriptions deviennent des fresques et on ne peut que s’y attarder, les lire et les relire pour en savourer chaque couleur :

    “… L’horizon, imperceptiblement, s’est enduit de teintes différentes. Le blanc et le jaune ont fait place à quelques nuances orangées. C’est le premier signe que la course du soleil s’essouffle et que ce dernier commence sa descente en se drapant de brume, avant de laisser sa place à l’astre de la nuit”…

    Derrière ses descriptions, l’auteur suggère une connivence entre l’environnement, l’état d’esprit des protagonistes et leur avenir. Dans ce manuscrit, tout est cohérence, unité. On est bercé par un univers silencieux :

    – Une chambre d’hôpital où un homme va au chevet de son père, en fin de vie. Il retrouve également sa mère, atteinte d’une démence qui vit dans une maison spécialisée…

    – Le désert, traversé par ce jeune couple musulman qui fuit l’endoctrinement, la tyrannie de ce pouvoir fanatique qui s’est approprié leur religion. Le destin va mettre sur leur chemin, une petite fille, aveugle…

    – Un couvent où le pouvoir extraordinaire d’une nonne devient une évidence, et le concierge de ce lieu, un Sage, porteur de la Mémoire…

    Le silence est là dans ces mondes si éloignés géographiquement, des mondes de recueillement et d’exclus , renforcé par ce leit -motif de l’auteur :

    “…Suspendre son souffle, suspendre le temps, suspendre les questions et les non-réponses, lessilences….”

    “…Le silence est assourdissant. Le paysage l’est tout autant…”

    “…Nos silences sont éloquents, notre détresse dépasse l’infini…”

    En même temps, règne un tumulte créé par des événements forts, le combat contre la maladie, la mort, la tyrannie. Ce silence devient assourdissant d’émotions. Il est la plus grande symphonie de la vie, par des notes d’une sincérité parfois brutale, sans fioriture. Le sens de la vie, la place du libre arbitre deviennent le questionnement essentiel de ces personnages que tout oppose. Ces questions existentielles sont soutenues par l’intervention de l’auteur avec des annotations personnelles, qui n’est en rien intrusive, au contraire ! Un peu comme si l’auteur suivait le cheminement de pensée du lecteur, en lui parlant délicatement à l’oreille. Ce qui est un des éléments rendant ce livre exceptionnel. “Tant de silences” par ses témoignages de vie rend la philosophie vivante, car il en est empreint par l’existence de ces personnages, où chacun de nous se retrouve, tantôt chez l’un, tantôt chez l’autre dans une notion d’universalité. Il est un exemple de ce que peut faire l’homme dans le meilleur et dans le pire (l’empathie ou la tyrannie). ” Tant de silences” est une philosophie pleine de bon sens, de vrai sens, du seul sens qui devrait guider nos pensées et nos actes. Et ce sans jugement, sans moralité. Ce titre “tant de silences” est très pertinent, car il rappelle aussi le manque de communication qui conduit tant à la peur, à l’ignorance, qu’à la cruauté.

    Philippe de Riemaecker balaie les frontières, toutes les frontières. Il réunit, unit ces trois mondes, démontrant que c’est possible .

    Je lis les derniers mots de ce livre qui restera dans ma mémoire, avec l’envie de croire que ce n’est pas qu’un roman….

    Marie-Noëlle Fargier.

  5. Note 5 sur 5

    Elisabeth Bigou

    Véritable plaidoyer de la tolérance….
    Un livre pour comprendre et entendre les mots, la sensibilité, les être humains et leurs différences.
    Vaincre la peur, celle qui nous emprisonne et nous tue peu à peu…
    Philippe de Riemaecker nous fait découvrir d’autres cultures, et, nous oblige à naître à nouveau…
    Merci ,un magnifique livre.

  6. Note 5 sur 5

    V. Martin

    Merci pour cette soirée pleine d’émotions, d’échanges intéressants et une dédicace qui me va droit au coeur ;-). J’ai presque fini la lecture de ton livre “Tant de Silences”. Quelle belle plume !!! Ce roman est touchant et pur. Les émotions et les remises en question se bousculent.

  7. Note 5 sur 5

    J.L. Guillessen

    Reconnaissance à toi, Philippe, pour tous ces partages et rencontres, tous ces mots dits tellement justes et subtils, vrais et profonds : cette soirée fut réussie sur tous les plans. A toutes et tous, voilà un roman dont il est utile et important de faire l’acquisition pour en lire la trame, l’essence de l’humain, … et garder bien au chaud en sa bibliothèque afin de pouvoir le ressortir régulièrement. Et certes un beau cadeau pour les fêtes, n’hésitez pas !

  8. Note 5 sur 5

    B. Morelle

    A l’heure ou Alep tombe aux mains des troupe de Bachar, et des exactions de son armée, exécution des malades et du personnel dans un hôpital, assassinat de femmes et enfants…., à l’heure où la Belgique refuse un visa à une famille syrienne, pour ne pas “provoquer un appel d’air”
    (Daniel Ducarme), je me sens impuissant devant tous ces drames. Et coïncidences je reprend ton livre là où je l’avais laissé hier soir et entame le chapitre XVI , sur l’étranger, 1939 , les réfugiés…. Et alors que nos parents avaient dit au sortir de la guerre, “plus jamais cela”, nous assistons presque dans l’indifférence, en tous cas dans l’impuissance à un massacre décidé par deux puissants que l’on ose pas défier, car l’un d’eux nous livre la majorité de notre gaz naturel et autre pétrole.
    Ce chapitre tu aurais pu l’écrire en datant 2016 au lieu de 1939!

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *