Munduruku par Patrice Montagu Williams

 
Noté 5.00 sur 5 basé sur 2 notations client
(2 avis client)

20.00

Genre: Roman

EAN 13: 9782377891146

Nbre de pages:  305

Format: A5

Parution: Février 2019

Description

Munduruku

Profondément choqué par le massacre d’une vingtaine d’enfants dans une favela de Rio tenue par des bandes armées contre lequel il n’a rien pu faire, un capitaine des forces spéciales de la police décide de mettre son savoir-faire au service de la défense d’une tribu indienne de la région du Haut Tapajós, un affluent de l’Amazone, dont était originaire son père : les Mundurukus.
Menacés de toutes parts par les chercheurs d’or, les multinationales minières ainsi que par les projets de construction de gigantesques barrages, ces derniers risquent de voir leur territoire entier disparaître. Dans leur combat, ils pourront aussi compter sur le soutien d’un missionnaire, qui tient un bar et un bordel, et sur celui d’un professionnel aguerri qui ne recule devant rien, un ancien agent de la CIA qui a tourné casaque.

Roman d’aventures contemporain, Munduruku pose le problème de la survie des populations autochtones et celui de la destruction de la forêt amazonienne, véritable poumon du monde.

L’auteur:

Petit-fils de deux agents des services secrets britanniques (MI6), diplômé de l’ École Supérieure de Commerce de Paris (ESCP Europe), Patrice Montagu-Williams a exercé ses talents dans l’informatique et dans le commerce international.
II a vécu à Paris puis à Rio de Janeiro avant de s’installer à Athènes où il a pu enfin assouvir pleinement sa passion pour l’écriture.

2 avis pour Munduruku par Patrice Montagu Williams

  1. Note 5 sur 5

    Marie Lorraine Figueroa

    Un récit où se côtoient des policiers, des journalistes, des putes, des indiens, des trafiquants, des prêtres, des hommes politiques, des gringos, des arbres, des animaux, des plantes et esprits de la forêt. Je dirais moitié polar moitié roman d’aventures d’une écriture cinématographique qui nous emmène faire un tour au Brésil pour nous montrer plusieurs réalités. Dans la première partie on découvre en même temps la violence des favelas et les endroits branchés de Rio de Janeiro. Dans la deuxième partie, la sagesse des indiens Munduruku et un autre genre de violence et d’abus dans la forêt amazonienne.
    Les personnages sont attachants, ils ont tous une histoire improbable. J’ai trouvé de très riches informations bien documentées et non seulement sur le Brésil, mais aussi par exemple sur les opérations des drones à distance. Une dénonciation de la misère des favelas, de l’abus et corruption des autorités pour permettre l’exploitation illégale des orpailleurs et la construction de barrages. Tout au long du récit des questionnements qui nous font réfléchir à la vie, à la relation de l’homme à la nature. J’ai été transportée par cette lecture et en même temps indignée par ce que j’ai appris en détail. Nous écoutons aux informations depuis des années les dangers de la déforestation amazonienne, aujourd’hui c’est plus que jamais un sujet d’actualité.

  2. Note 5 sur 5

    Isabelle Cervellin

    Un livre passionnant qui nous plonge au cœur de la forêt amazonienne et qui nous en fait partager ses richesses. Bien écrit et très documenté, ce roman nous invite à découvrir l’univers de l’ethnie des Mundurukus menacée par les choix politiques des différents gouvernements brésiliens. Mais la force de ce roman est de ne pas être seulement un bel hommage à cette tribu de la forêt qu’il propose de soutenir à travers le site de Greenpeace en fin de volume, il est un hommage vibrant au Brésil et aux êtres qui composent sa diversité.
    L’intrigue est bien ficelée et pleine de suspens, et tous les éléments sont réunis pour en faire un grand roman : de l’action, du sang, de l’amour, des destins improbables, des rencontres impossibles…
    Le style très visuel de l’auteur appellerait tout naturellement à une adaptation cinématographique.
    On a plaisir à cheminer aux côtés des personnages attachants et sans artifices jusqu’à un dénouement plein de surprises qui donne tout son sens à la dédicace :
    « Toutes les routes sont longues qui mènent vers ce que le cœur désire ».Joseph Conrad

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez peut-être aussi…

  • Des loups à notre porte de Soren Paul Petrek

    20.00
    Ajouter au panier
  • Les Âmes Assassinées

    Note 5.00 sur 5
    20.00
    Ajouter au panier
  • Bugey N°5, Mon Désamour.

    20.00
    Ajouter au panier