La police m’a tué

 
Noté 5.00 sur 5 basé sur 2 notations client
(3 avis client)

20.00

Genre: Témoignage

Dimension: A5

ISBN: 978-2-37789-018-7

Parution: Avril 2018

Catégorie : Étiquette :

Description

https://youtu.be/u_m0Aa5LvFY

La police m’a tué:

CASSIAU-HAURIE Laurent, âgé de 55 ans, est entré dans la Police en 1984. Premier poste à EVRY puis au sein de la PJ d’AJACCIO et de VERSAILLES. Il revient en Sécurité Publique lors de son retour sur BORDEAUX, où il va intégrer de nombreux services bordelais et la direction de plusieurs brigades et unités judiciaires : AUTO, VIOLENCES, CRIME, Economie Souterraine. Il participe activement au GIR de SARKO et à la ZSP de VALLS, sans oublier un intermède de deux ans à l’Ambassade d’ALGER.

Actuellement Commandant de Police au sein de la Police bordelaise, cet Officier a subi une vague de bêtise, jalousie et amertume de la part d’une hiérarchie aveugle et incompétente au départ de son précédent Directeur, en 2014. Malgré une carrière riche, variée et exemplaire, cet Officier n’a pu échapper aux tenailles d’une administration représentée par des décideurs indignes, le conduisant à une placardisation en bonne et due forme après de nombreuses tentatives de nuisances en tout genre.

C’est au travers de son cas, mis au rebut à 53 ans, qu’il décrit puis détaille les méandres d’une profession dont il décline l’ensemble des problèmes auxquels elle est confrontée dans un silence savamment entretenu.

Les freins et blocages sont méticuleusement et techniquement décortiqués car ponctués d’exemples précis. Fil conducteur de son propos, il indique que la délinquance moyenne notamment, n’est plus traitée à sa juste valeur, voire abandonnée en raison de difficultés administratives, juridiques et d’une mentalité peu à peu empreinte de découragement néfaste, sous couvert d’une philosophie moderne mais injuste.

L’obligation de réserve est transgressée mais justement argumentée par M. CASSIAU-HAURIE qui ne craint pas les retours administratifs, certain d’être dans son bon droit au service d’une cause juste.

3 avis pour La police m’a tué

  1. André ISRAEL

    Note de l’Editeur:
    Il est rare de recevoir un tel texte. Qui peut prétendre connaître les difficultés de la police nationale ? Lorsque, sortant de sa réserve, un haut-gradé des forces de l’ordre nous divulgue ce monde vu de l’intérieur, alors que la facilité serait de fermer les yeux, de jeter la pierre sans en connaître l’envers du décor, celles et ceux qui se posent les vraies questions trouveront dans cet ouvrage nombre de réponses. Bien au-delà de la situation rocambolesque de l’auteur, la démarche est constructive et l’image qui est donnée de la police dans le média change tout d’un coup de couleur et vient atténuer, voire démentir tout ce qui s’en dit. A lire absolument et comprendre l’absurdité d’un système que les dirigeants ont modelé à des fins plus politiques que de droit.

  2. Note 5 sur 5

    Bornet

    Très concret, argumenté, bien écrit et se lit facilement

  3. Note 5 sur 5

    AnneDarbes

    Très bien écrit

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez peut-être aussi…

  • L’encre sympathique

    Note 5.00 sur 5
    18.00
    Ajouter au panier
  • Après Marienburg

    Note 4.67 sur 5
    18.00
    Ajouter au panier
  • Les Bons Points Dinosaures

    Note 5.00 sur 5
    22.00
    Ajouter au panier