Dans les méandres de la Creuse de Liliane Fauriac

 

18.00

Genre: Roman

EAN 13: 9782377890453

Nbre de pages:  283

Format: A5

Parution: Janvier 2019

Description

Dans les méandres de la Creuse:

À la suite d’un accident de la route, Sonia est contrainte de quitter son poste d’enseignante. Elle se réfugie près de Fresselines, en Creuse dans la Vallée des Peintres pour se reconstruire avec l’aide d’Olivier, son professeur de yoga devenu son compagnon.

Un jour, la visite impromptue de Naïm, un jeune Albanais en fugue interrompt la vie monacale de Sonia. Avec son altruisme et sa sensibilité de mère de famille, elle accepte de le recevoir dans sa maison. Pour se faire admettre par son hôtesse, l’adolescent use de subterfuges et de mensonges, prétendant que sa mère est morte et que son père poursuivi par la mafia albanaise a disparu depuis cinq ans.

Mais un carnet intime découvert par Olivier dans son sac à dos dévoile leur fuite d’Albanie, les camps de réfugiés, la disparition de son père, leur installation à Paris, son placement dans un centre pour délinquants où il a subi des maltraitances. Naïm raconte alors les péripéties de sa cavale et de son exil et comment le hasard l’a conduit jusque-là.

Quelques jours s’écoulent paisiblement et Sonia apprend par téléphone qu’elle va avoir la visite de son fils Hugo, ingénieur de la Silicon Valley. Cette nouvelle contrarie le garçon qui s’enfuit à Argenton. Il y fait de mauvaises rencontres et se fait appréhender par les gendarmes qui mènent une enquête et parviennent jusque chez Sonia.

La mère de Naïm prend contact avec Sonia qui fait tout pour les réunir, trouvant du travail à cette dernière. Tout se déroule bien, quand tout à coup, la veille de Noël, Samir, le père disparu réapparaît et frappe à la porte de Sonia. Les retrouvailles tout d’abord chaleureuses virent au cauchemar lorsque Samir laisse entendre qu’il va récupérer son fils pour le convertir et l’entraîner pour le djihad.

La veille d’un départ obligé, le garçon désespéré se noie dans la Creuse, on repêchera son corps trois jours plus tard.

Sonia épuisée par tant de déceptions, de péripéties qu’elle n’aurait pas voulues quitte une région qu’elle a adorée pour rejoindre son fils Hugo aux États-Unis.

L’auteur:

Liliane Fauriac vit sa retraite heureuse dans la belle campagne limousine où elle puise son inspiration.

Après ses deux précédents romans Après Marienburg  et L’encre sympathique très fortement ancrés en Haute-Vienne, elle plante le décor de son treizième ouvrage dans la Vallée des Peintres en Creuse.

Son regard sur les faits de société traduit toute l’attention et l’amour qu’elle porte à la vie et aux relations humaines.

La nature et les arts occupent toujours une place de choix avec l’évocation de Chopin, Georges Sand, Monet.

Mais l’auteure aborde ici un sujet plus actuel et sensible, celui des migrants, de l’éducation défaillante et de la radicalisation.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Dans les méandres de la Creuse de Liliane Fauriac”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.