Les Bons Points Dinosaures

 
Noté 5.00 sur 5 basé sur 9 notations client
(9 avis client)

22.00

Autobiographie d’un Enseignant
Par Jean-Michel Bartnicki

Burn-out, intraduisible en français et pourtant de plus en plus fréquent dans notre cher pays. C’est bien de ce mal-être insidieux dont il est question dans le témoignage de Jean-Michel Bartnicki.

Enseignant en classes primaires du Nord, il décrit la lente progression de ce malaise larvaire qui l’amènera un jour de janvier 2012 à quitter sa classe à la seconde où sa conscience bascule dans l’indicible.

L’auteur décrit précisément la lente désillusion qui ronge les ambitions les plus farouches. Plutôt que de sombrer dans une funeste dépression, il préfère coucher sa catharsis sur le papier.

Puisse-t-elle servir à de futurs enseignants à rester vigilants devant ce fléau des temps modernes.


Téléchargez un extrait

Description

Les Bons Points Dinosaures

Autobiographie d’un Enseignant
Par Jean-Michel Bartnicki

  • Genre : Autobiographie
  • Dimension : A5
  • ISBN : 979-10-96004-73-7
  • Date de parution : Février 2017

Interview de Jean-Michel Bartnicki sur Radio d’Artagnan :

 

9 avis pour Les Bons Points Dinosaures

  1. Note 5 sur 5

    (client confirmé)

    Personnellement, cher Jean-Michel, je compte bien me fendre, au fil de vos pages, de ce qui, je l’ai senti d’emblée, ressemblera vraisemblablement, à mon corps défendant, à un panégyrique. On risque de n’y voir qu’un tissu de louanges car je suis HAUTEMENT ENTHOUSIASTE. Cela « vous apprendra » à vous être fendu d’une production consensuelle, ha, ha !

    (Il est vrai que ceux qui font le choix de lire votre ouvrage ont un parti pris favorable, son contenu, le sens de sa démarche, étant consigné noir sur blanc. On ne se commet pas dans la lecture d’un récit autobiographique sans l’avoir choisi, d’où cette réalité d’un parti pris favorable dès l’abord.)

    Pour l’heure voici par anticipation : j’ai entrepris de faire une lecture in extenso AVANT de pondre quelque chose sur tel ou tel de vos développements. C’est du moins ce que je comptais faire, mais déjà je ferai cette remarque qu’il apparaît que vous menez la progression factuelle d’une main de maître, qui entretenez le mystère de ce qui va suivre sans lever le voile par avance sur les…rebondissements à venir. Normal, direz-vous, sinon l’intérêt s’en trouverait amenuisé.

    Rebondissements, dis-je. Comme dans un polar. Car cela y ressortit, lorsqu’on apprend au détour d’une phrase une ou deux choses que rien ne laissait présager. À l’exemple ces deux illustrations, très vite au début de votre livre, à savoir cette élève qui, vous ayant craché dessus, un jour à votre travail donc, vous fait prendre la décision incontournable de demander votre mutation pour ailleurs ; ou cette directrice d’école qui, vous admonestant ans ménagement à cause de la méthode de lecture Boule et Bill qui ne lui agrée point, vous voit craquer, fondre en larmes. Cette sensibilité vous rend éminemment sympathique. Je gage que personne ne vous taxera de faiblesse, voire pas même de jeunesse.

    À suivre, si le cœur vous en dit. J’entends, s’il vous agrée de lire ce que je pondrai sous peu, se rapportant à autre chose. De votre ouvrage évidemment…

    Maurice CURIE (5 fév. 2017)

  2. Note 5 sur 5

    Témoignage d’un homme sensible et sincère sur sa vie d’enseignant! Dans ” Les Bons Points Dinosaures”, Jean-Michel Bartnicki raconte son parcours, comment il s’est consacré de toute son âme, avec enthousiasme et convictions, aux enfants et à son métier. Il analyse sans compromis les points forts et aussi les failles qui l’ont conduit à ce terrible burn-out presque en fin de carrière. Il relate ses méthodes , ses objectifs, son ambition, évoque avec tendresse et réalisme les enfants, mais aussi les obstacles rencontrés auprès de son entourage professionnel. Avec des moments émouvants et denses, d’autres plus légers, ce livre est éclectique aussi dans sa forme: citations, pensées, superbes poèmes se mêlent agréablement à la prose. Un livre passionnant, profondement humain, d’une belle écriture, où l’on aime se poser, avec le désir mêlé de connaître la suite sans jamais vouloir le quitter.

  3. Note 5 sur 5

    (client confirmé)

    Cher Maurice !
    Je vous remercie pour la qualité de votre témoignage ! Déclencher autant d’enthousiasme et d’intérêt est un véritable honneur pour mes mots que j’ai minutieusement choisis , organisés durant toute l’écriture de mon livre. Il faut que vous sachiez que j’ai un respect infini pour mes lectrices et mes lecteurs. Leur confort de lecture est l’une de mes priorités. Enfin, effectivement et je vous remercie de l’avoir souligné, j’ai tenté d’adopter une forme d’écriture originale que l’on ne s’entend pas forcément à rencontrer dans une autobiographie. Tous les indices des saynètes affectives de mon livre sont autant d’indices que j’ai semés sur mon parcours chaotique mais riche de sens de professeur des écoles, jusqu’à l’épilogue ! Je n’irai pas jusqu’à dire que mon livre est un polar mais il comporte indéniablement sa part de suspens. Merci encore ! Bonne lecture des prochains chapitres ! A bientôt et amitiés ! Jean-Michel.

  4. Note 5 sur 5

    (client confirmé)

    Chère Nicole !
    Votre réaction m’a beaucoup touché ! Merci d’avoir écrit, je vous cite : ” Il analyse sans compromis les points forts et aussi les failles qui l’ont conduit à ce terrible burn-out presque en fin de carrière. ” Vous avez judicieusement remarqué que je me m’épargne pas dans mon livre. Je vous en remercie. Cette analyse introspective sans compromis, sans filet, m’a permis de progresser à pas de géant dans le dédale de ma pensée et dans celui de mes émotions pour comprendre les raisons qui, un jour, ont ébranlé mes valeurs les plus profondes, à quelques mois de ma retraite. Nous pensons souvent à tort que nous sommes infaillibles, et nous avons tendance à minimiser les alertes que notre corps et que notre psyché nous envoient. Merci aussi d’avoir écrit : ” .Avec des moments émouvants et denses, d’autres plus légers, ce livre est éclectique aussi dans sa forme: citations, pensées, superbes poèmes se mêlent agréablement à la prose. Un livre passionnant, profondément humain, d’une belle écriture, où l’on aime se poser, avec le désir mêlé de connaître la suite sans jamais vouloir le quitter. ” Oui ! Mon livre renferme également des moments plus légers….Merci de l’avoir relevé ! Merci enfin d’apprécier mon écriture, mon style, mes poèmes et les citations qui ponctuent mes réflexions, mes chapitres….! Je suis ravi que mon livre nous ait permis d’établir le contact ! Pour longtemps, je l’espère ! A bientôt ! Bises et amitiés. Jean-Michel B.

  5. Note 5 sur 5

    (client confirmé)

    JEAN-MICHEL BARTNICKI, AUTEUR AUSSI LYRIQUE QUE PRAGMATIQUE

    Il n’y a pas à dire, de notre ami Jean-Michel la plume fourmillant de détails qui rendent le récit plus crédible, sentant plus « le vécu », évoque incessamment chez moi une Laurence ‘Lola’ SÉMONIN, comédienne-auteure qui sévit « par chez nous » (département du Doubs, en Franche-Comté) qui, par exemple, lorsqu’elle narre un mariage, entre le cérémonial religieux et les festivités y afférentes, tout est tellement émaillé de précisions que non seulement ce ne peut avoir été inventé mais en plus on a l’impression, en plus d’être édifiés, d’être de la partie.

    Dans « les Bons Points Dinosaures », qu’on mesure cette particularité qualitative attachée de semblable manière à l’écrit de Jean-Michel BARTNICKI. Celle de précisions données qui aident à l’appréhension, partant à la compréhension. Il vous sera balancé – par exemple – le signe IUFM, mais quel signal nous serait transmis si le sens (Instituts Universitaires de Formation des Maîtres, aujourd’hui ils ont fait place à autre chose) n’en était pas apporté ? Mais ceci est anecdotique par rapport aux innombrables situations qu’il décrit. Tiens, une activité éducative faite avec ses élèves. D’aucuns, que dis-je : tous les enseignants du primaire, dans ce métier de M. BARTNICKI, s’adonnent, bon gré mal gré, à des activités éducatives, mais auraient peut-être du mal à mettre en mots ce que notre auteur fait avec les meilleurs talent et grâce du monde. Qu’on voie pour l’exemple la page 103, du haut jusqu’à « sur leur support cartonné ». JE SUIS ENTHOUSIASTE.

    Et puis ce lyrisme toujours à fleur de peau !… Et d’ailleurs, souvent appuyé, ce lyrisme. Stupidement j’ai eu les yeux humides quand il y a eu ces envolées de grâce absolue, à l’évocation de la grand-mère, et celle du père parti bien trop jeune.

    Je compte bien revnir sur ce lyrisme que j’évoque. Je veux juste dire – je l’ai déjà fait une fois, incidemment – que l’objet de ce livre, pas tant sa finalité que cette narration autour d’une personnalité humaine (ici à la première personne), me rappelle et DAUDET et RENARD − à une hauteur telle que je me demande si c’est de bon aloi d’insister. Et « Le petit Chose » et « Poil de carotte ». Entre les deux il y a « Les Bons Points ». Ceux que j’octroie bien volontiers à l’ami Jean-Michel.

    J’y reviendrai, vous dis-je, les amis…

    Maurice CURIE, le 27 fév. 2017.

  6. Note 5 sur 5

    (client confirmé)

    Cher Maurice ! Votre réaction me laisse sans voix ! Je ne rends absolument pas compte de la portée et de l’impact littéraires de mes mots, et même si j’ose espérer avoir écrit un livre de qualité, susciter une réaction extraordinaire comme la vôtre me touche au plus profond de mon âme ! Vous éprouvez du plaisir à me lire, et vous semblez aussi surpris qu’enthousiaste, MERCI !!! En outre, vous me situez entre Alphonse Daudet et Jules Renard, je suis juste un homme qui essaie de manier les mots avec amour et sincérité…..Merci de ressentir et d’apprécier autant mon lyrisme ” lucide ” ( ce n’est pas du tout antinomique )….Merci pour votre émotion palpable quand vous nous faites partager votre ressenti suite à votre lecture des passages dans lesquels je redonne vie à mes grands-parents, à ” ma petite mère ”, à mon regretté père…! Je pense que mon livre dépasse en de nombreux points ce à quoi l’on s’attend quand on lit une biographie…Quant aux situations que je décris et auxquelles vous vous êtes identifié, cela m’incite d’ailleurs à penser que toutes ces saynètes affectives éveillent en vous des images précises comme si vous étiez immergé dans le scénario d’un film, je vous remercie d’avoir souligné leur aspect descriptif précis. J’essaie d’habiller mes mots des décors les plus précis, pour qu’ils aient plus de force encore, pour que mes lectrices et mes lecteurs puissent plonger mieux encore dans l’intensité de mes souvenirs professionnels, d’enfance et d’adolescence….Mon imagination galope quand je commence à écrire….C’est un grand bonheur en fait et le vôtre le décuple ! Merci du fond du cour cher ami ! Bonne journée et amitiés de Lille. Jean-Michel Bartnicki

  7. Note 5 sur 5

    Un parcours étonnant que celui-là qui débouche sur une décision à la fois courageuse et surprenante.

    L’ensemble est brodé de poésie, ce qui ne gâche rien.

    Merci d’avoir partagé avec vos lecteurs une belle et riche tranche de vie.

    Ma petite sœur est institutrice et directrice d’école maternelle. Quand elle me parle de son travail, je me dis souvent “Ce n’est pas un métier, c’est un sacerdoce”

  8. Note 5 sur 5

    (client confirmé)

    Chère Annie…! Merci pour votre sincérité et pour la qualité de votre ressenti. Oui, ma réaction fut surprenante et sans doute courageuse….Les méandres de l’esprit sont parfois des torrents d’incertitudes . Merci d’avoir relevé le côté poétique qui est souvent présent dans mon ouvrage, lequel semble faire du bien aux personnes qui me font l’immense honneur de le lire, et ce malgré le thème délicat que j’y aborde. Aujourd’hui en 2017, toutes ces péripéties sont de l’histoire ancienne. Mon livre, comme un exutoire, m’a permis de retrouver mon équilibre. Puisse mon témoignage servir à toutes celles et à tous ceux qui sont perdus émotionnellement et professionnellement. A bientôt et amitiés. Jean-Michel Bartnicki

  9. Note 5 sur 5

    Tous les enfants de France et de Navarre n’auront pas eu la chance d’avoir un instituteur poète. Gageons que ceux auxquels l’auteur enseigna s’en souviennent. Il est un fait certain, la poésie ne nuit pas au sérieux bien au contraire. Elle le soutient et l’enveloppe d’un doux paquet cadeau. Merci Monsieur d’avoir si bien décrit et teinté de passion votre univers.
    Je conseille ce livre à ceux et celles qui ne jugent l’éducation nationale qu’au travers de ce qu’ils entendent. Qu’ils prennent le temps de musarder dans ces lignes empreintes de réalité touchante. Dans un monde où l’on s’insurge si facilement, voici un témoignage qui ne peut laisser indifférent.
    Annie Barbier

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *